CIE PILE POIL

AU MILLIMETRE

Atelier Marionnettes

Biographie d'Eric Seban

Eric Seban Atelier Stage Marionnettes Toulouse s2Lors de sa formation aux Beaux Arts de Toulouse, il découvre l'univers du théâtre gestuel du metteur en scène Jao Douay de la compagnie « Histoire Commune ». Le travail du corps et du mouvement deviennent ses approches de prédilection. C’est avec ce double bagage de plasticien et d’acteur que la marionnette s'impose à lui comme un « trait d'union évident ».

Il entre alors au Tara Théâtre, compagnie de théâtre noir de marionnette, et se forme de façon autodidacte par la pratique. Il poursuit son désir de découverte en se formant auprès notamment d'Alain Recoing (Théâtre aux mains nues), Bruno Leone, Phillipe Genty et Claire Heggen. Il monte ensuite ses propres spectacles de marionnettes avec une prédilection pour la marionnette à gaine.

Il explore cette dernière au travers de la tradition avec le Polichinelle de la compagnie « Pile-Poil au Millimètre » mais aussi du texte contemporain en collaboration avec la cie « Stella Rosa » en adaptant « les Histoires Minimales » de Javier Tomeo.

 

PEDAGOGIE DE LA MARIONNETTE A GAINE

Malgré son apparente simplicité, la marionnette à gaine requiert dextérité et entraînement. Ses limites même oblige l’acteur manipulateur à un dépassement où le comédien aura fort à apprendre : haute énergie de jeu, conviction, mouvement pouvant supporté l’épure comme l’outrance, le registre allant du texte contemporain à la pantomime burlesque.
Nous expérimenterons le castelet traditionnel qui occulte le corps du manipulateur mais aussi tout autre dispositif où le marionnettiste pourra être à vue en utilisant différents espaces de jeu pour sa marionnette : depuis son propre corps ( le corps castelet) jusqu’aux objets, matériaux les plus diverses. Nous observerons le processus où tout devient signifiant dans ces espaces de jeu spécifiques (métaphores, symbole.. . . )

 

 

Eric Seban Atelier Stage Marionnettes Toulouse tempPOINTS TECHNIQUES ABORDES

Travail de la posture : comment s’emparer de la contrainte des bras en l’air.
La transmission des impulsions du corps du marionnettiste à sa marionnette.
Travail sur le contrôle du regard de la marionnette et la décomposition des mouvements de celle-ci segment par segment.
Le marionnettiste comme satellite de sa marionnette (autrement dit le point fixe).
Travail sur la voix, sa transformation et l’interprétation de plusieurs voix à la fois.
Le corps castelet.
Créer une relation entre la marionnette et son manipulateur.

 

 

 

« Lorsque vous lui aurez fait un corps sans organes, alors vous l’aurez délivré de tous ses automatismes et rendu à sa véritable liberté ».

Antonin Artaud

 

« L’ellipse est le mouvement le plus naturel des extrémités du corps humain. Cette ligne est très mystérieuse. Car elle n’est rien d’autre que le chemin de l’âme du danseur ; et il doute qu’on puisse l’activer autrement qu’en se plaçant au centre de gravité de la marionnette, en d’autres termes, le montreur doit danser. »

Gordon Kleist

logo cie pile poli au millimetre